177 signataires pour une nouvelle Europe

26 septembre 2016

Vous êtes ici

déclaration pour une nouvelle europe

En marge du premier Sommet européen sur l’avenir de l’UE, le 16 septembre à Bratislava, le collectif d’organisations composé de WWF, de la Confédération européenne des ONG d’urgence et de développement (CONCORD), de la Confédération européenne des syndicats (CES) et du Forum européen de la jeunesse est à l’initiative de la déclaration commune soutenue par 177 organisations nationales et européennes issues de la société civile et des syndicats dont la fédération des entreprises d’insertion.  

Les organisations rappellent qu’au-delà des personnes mécontentes, qui se sentent éloignées des institutions et des politiques, « il y a aussi partout en Europe des groupes engagés d’hommes et de femmes politiques, de syndicats, d’associations locales et d’organisations non gouvernementales qui sont prêts à aller de l’avant et à œuvrer pour une Europe renouvelée ».

La voie vers cette Europe que les organisations signataires souhaitent « inclusive, ouverte, juste, durable et qui veille au bien des citoyens de tous les âges, de toutes les classes sociales et de toutes les nations », commence par le rejet des solutions populistes.

« Nous devons tous - dirigeants, médias et particuliers - chaque fois que l’occasion se présente, nous exprimer et agir activement contre les divisions, contre la marginalisation de différentes catégories de la société et contre ceux qui jouent sur les peurs au profit de leur propre agenda politique » plaident les organisations. 

Pour une « Europe meilleure »

Pour affronter les défis auxquels l’UE fait face, à savoir « les inégalités, le changement climatique, l’épuisement des ressources naturelles et une économie mondialisée qui profite à une minorité de personnes », l’UE doit œuvrer à garantir un développement durable et inclusif.

La constitution d’une Europe durable et sociale doit s’inspirer de l’agenda 2030 des Nations unies pour le développement durable et passe par des politiques sociales et environnementales fortes accompagnant les politiques économiques européennes. « Le marché unique et la politique internationale de l’UE doivent aussi promouvoir des règles exécutoires pour protéger les travailleurs, les consommateurs, tous les citoyens - hommes, femmes, jeunes et vieux - et la planète », soutiennent les signataires.

Pour regagner l’adhésion et la confiance, il faut bâtir une « Europe meilleure », ce qui passe par un accent nouveau mis sur l’égalité et l’inclusion, la relance du modèle social européen afin d’assurer un travail décent, des emplois de qualité et de meilleures conditions de vie, de vraies actions pour lutter contre le changement climatique et un effort à l’échelle européenne pour accueillir et intégrer les migrants.

La réalisation de cet objectif passe pour les signataires de la déclaration par l’association active des citoyens de tous les âges et de toutes les classes sociales afin de comprendre et de mieux répondre à leurs inquiétudes et de leur proposer une vision nouvelle et positive de l’Europe. La fédération des entreprises d’insertion suivra les suites données à la déclaration en s’appuyant sur le réseau européen d’entreprises sociales d’insertion Ensie.

Téléchargez la déclaration ci-dessous.