A vos marques, prêts, pâturez !

05 décembre 2018

Vous êtes ici

Entrin 52 - éco-pâturage

Spécialisée dans l’aménagement du paysage, Entr’in 52, réalise des projets allant du terrassement à la création de massifs, en passant par la pose de mobilier extérieur qu’elle fabrique elle-même. Avec la ville de Langres, où elle est implantée depuis sa création en 1984, elle s’est lancée, l’année dernière, dans une nouvelle activité : l’éco-pâturage. Alain Cardot, directeur d’Entr’in 52, revient sur ce projet s’inscrivant pleinement dans les objectifs de la loi transition écologique, promulguée en 2015.

 

Une alternative écologique efficace

C’est en 2017 que le projet d’éco-pâturage débute. Il répond à un besoin grandissant des acteurs locaux et notamment de la ville de Langres. Comme nous l’explique Alain Cardot, directeur de l’entreprise : « C’est une évolution logique de notre activité, nous voulions proposer une alternative écologique et efficace à la fois ». Sur certains terrains de la région, l’entretien mécanique est difficile, influant donc sur les coûts, c’est le cas notamment des remparts de Langres ou encore du fort de la Bonnelle. L’éco-pâturage se présente alors comme une alternative à cet entretien coûteux et polluant.

 

Un projet de territoire

Entr'in 52 - Panneau explicatifEntr’in 52 fait appel à un bureau d’étude, Entretien Nature et Territoire, pour l’accompagner et l’appuyer sur la promotion du projet. Ce projet d’éco-pâturage est aussi soutenu, dès le début, par de nombreux partenaires :

  • la G.A.R.E (groupement d’acteurs ruraux en éco activités) pour le développement de l’activité et l’animation,
  • la Régie Rurale du Plateau de Langres
  • le Conservatoire d’Espaces Naturels de Champagne-Ardenne, afin de permettre de densifier l’activité vers l’éco-pastoralisme.

Ces partenariats font de cette activité d’éco-pâturage, un projet de territoire : aujourd’hui près de 10 ha sont entretenus par cette technique.

 

Le mouton, meilleur ami de la nature…

Entr'in 52 - remparts de LangresEn 2017 ? L’entreprise d’insertion décide de reprendre l’activité d’un berger local partant à la retraite et, ainsi, de préserver un troupeau de brebis solognotes. Entr’in 52 intègre également des chèvres de Lorraine au cheptel, passant de trente à une centaine de bêtes aujourd’hui. Ces deux races sont idéales pour l’entretien des espaces verts, entre le défrichage et le débroussaillage. Avec l’éco-pâturage, Entr’in 52 met à l’honneur, ces races locales oubliées et participe à leur sauvegarde avec un programme d’élevage. Suite à la Loi de transition écologique de 2015, l’entreprise rentre également dans une démarche Zéro Phyto et n’utilise plus aucun désherbant contre les plantes invasives que ce soit pour les espaces publics mais aussi les espaces privés (entreprises, particuliers) dont elle a la charge. En se substituant à l’entretien mécanique, l’éco-pâturage limite la pollution sonore et les émissions de gaz à effet de serre, permettant d’enrichir et de protéger l’écosystème sur le territoire.

 

… et de l’homme

Entr'in 52 - EmployéLe projet d’éco-pâturage mis en place par Entr’in 52 se construit également autour d’un projet social. Il permet de générer des emplois d’insertion supplémentaires afin de favoriser le retour à l’emploi de personnes qui en sont éloignées. Les sites pâturés deviennent également des lieux d’échanges et de découvertes, créateurs de lien social en devenant plus accueillants pour les passants, mais aussi pour les touristes et les promeneurs. L’entreprise d’insertion apporte enfin une dimension pédagogique en mettant en place des panneaux pour améliorer les connaissances de chacun sur la faune et la flore environnante.

 

A son lancement, l’éco-pâturage comptait trois clients, ils sont maintenant sept, à la fois collectivité et entreprise privée. Pour répondre à la demande croissante, Entr’in 52 espère agrandir le troupeau à cent trente bêtes avec, entre autres, les naissances à venir au printemps 2019 et ainsi développer l’activité. Et si, avec Entr’in 52 nous revenions à nos moutons !

 

Pour en savoir plus sur Entr’in 52 : www.entrin52.fr