IAE : quelles marges réelles pour 2017 ?

04 avril 2017

Vous êtes ici

Il a salué les avancées réalisées depuis la réforme du financement de l’IAE. Le budget 2017 est en progression, intégrant à la fois l’indexation des aides aux postes et un abondement de 15 M€ en fongibilité nationale de l’enveloppe des contrats aidés (CUI-CAE). « Cette dynamique positive va dans le sens du développement d’une offre d’insertion de qualité » a déclaré le Président de la fédération. « Cependant, les marges de manœuvres réelles de développement dépendent aussi de la connaissance partagée et transparente de la consommation des crédits 2016 ».

 

Le Président de la fédération a ainsi proposé qu’un bilan détaillé des crédits soit rapidement réalisé par département et par type de structures d’insertion par l’activité économique, tant sur les crédits notifiés initialement que sur les abondements de fongibilité ou de bourse aux postes réalisés en cours d’année. « C’est à la lumière de cette analyse fine que pourront être partagées les capacités réelles de développement des structures d’insertion par l’activité économique dans chaque territoire » a-t-il conclut.

 

Suite à cette intervention, la fédération des entreprises d’insertion a invité les membres de son réseau à intervenir dans ce sens lors des prochains Conseils départementaux de l’insertion par l’activité économique.