L’Observatoire 2014 des entreprises d’insertion vient de paraître

2015

Vous êtes ici

Couv Observatoire 2014

La fédération des entreprises d’insertion vient de publier la 7ème édition de l’Observatoire des entreprises d’insertion. Celui-ci revient, au fil des pages, sur l’analyse des données économiques et sociales des entreprises d’insertion de la fédération pour livrer une photographie détaillée de l’évolution de leur activité entre 2011 et 2013.

Les entreprises d’insertion de la fédération enregistrent une augmentation de 15% de leur chiffre d’affaire moyen entre 2011 et 2013 même si cette apparente bonne santé cache des disparités fortes entre secteurs d’activité, de même qu’un léger ralentissement en 2013. L’emploi, notamment d’insertion, progresse en revanche moins rapidement s’expliquant, entre autres, par le contingentement du nombre de postes financés par l’Etat, appliqué ces dernières années. La part du financement de l’aide aux postes dans les produits d’exploitation ne représente plus de facto que 11% en 2013. Ces différents facteurs n’empêchent pas les entreprises d’insertion d’améliorer leurs résultats en termes d’accompagnement socioprofessionnel et de requalification des salariés en insertion puisque 62% sortent vers l’emploi et la formation en 2013. Ce taux de réussite progresse de 3 points en 3 ans et démontre la qualité des parcours mis en place au sein des entreprises d’insertion, à travers notamment la certification AFAQ EI/ETTI, délivrée par l’AFNOR tiers indépendant qui inscrit durablement les pratiques sociales des entreprises d’insertion dans un processus d’amélioration continue de la qualité.

Pour cette 7ème édition, la fédération des entreprises d’insertion a également ouvert les pages de son Observatoire à plusieurs experts, comme Patrick Lenancker, président de la CG SCOP, Marie Avenel et Véronique Rémy de la DARES, Pascale d’Artois, présidente du FAF.TT, Hugues Sibille, président du Labo de l’ESS ou encore Damien Boulanger et Benoit Caume, avocats. Ces différentes contributions apportent un éclairage sur différentes thématiques : statut – coopératif ou SAS – pour créer son entreprise d’insertion ; perception des salariés en insertion sur leur parcours en structure d’insertion par l’activité économique ; formation à l’œuvre dans les entreprises de travail temporaire d’insertion, clauses sociales, pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)…Autant de clés pour comprendre le modèle d’entreprise d’insertion qui conjugue efficacité économique et finalité sociale dans une dynamique d’innovation permanente pour réunir les conditions d’accès et de retour à l’emploi durable des personnes éloignées de l’emploi.