Formations

Les bases de la fonction d’encadrant.e technique d’insertion

Objectifs pédagogiques

A l’issue de la formation, la ou le stagiaire sera capable de :

  • Comprendre le fonctionnement global d’une SIAE (conventionnement, pass IAE, aide au poste, production et accompagnement …).
  • Comprendre la place de l’évaluation dans le parcours du salarié et dans l’atteinte des objectifs de production (performance économique de l’entreprise).
  • Comprendre l’organigramme fonctionnel et pratique de leur entreprise, leur rôle dans cette organisation au cours des 5 étapes du parcours (embaucher, accueillir, accompagner, évaluer, et préparer à la sortie).
  • Adopter la posture attendue d’un Encadrant Technique auprès des salariés en parcours d’insertion, des CIP, de la hiérarchie, des clients et partenaires.

Tarif par stagiaire

En Auvergne-Rhône-Alpes

Structure adhérente : 680 €
Structure non adhérente : 850 €

En Bourgogne-Franche-Comté

Structure adhérente : 710 €
Structure non adhérente : 875 €

Public et conditions d’inscriptions

Au sein des entreprises inclusives, cette formation s’adresse aux :

  • Encadrant.es techniques d’insertion
  • Chef.fes d’équipe
  • Autres peremanent.es

Aucun niveau d’expérience minimal n’est requis

En cas de situation spécifique nécessitant une adaptation de l’organisation ou de l’animation de la formation, merci de nous contacter, nous mettrons en œuvre tous les moyens possibles pour assurer l’accès à la formation de vos salarié.es.

Durée et modalités

3 jours : 21 heures

Cette formation est proposée en présentiel, pour des groupes de 8 à 12 stagiaires

Programme

Il est entendu que le programme pourra être adapté en fonction des besoins et de la participation du groupe

Jour 1

  • Matin
    • Entrée en formation, rappel des objectifs et tour de table sur les attentes des stagiaires
    • Expression individuelle : l’encadrant∙e technique d’insertion, un métier spécifique, définit par les professionnels de l’encadrement : rôle, missions et posture
    • Le contexte professionnel de l’entreprise d’insertion
      • L’histoire, organisation, fonctionnement et enjeux de l’IAE
      • Contraintes économiques et budgétaires d’une entreprise d’insertion
  • Après-midi
    • Le contexte professionnel de l’entreprise d’insertion (suite)
      • Connaître les publics éligibles
      • Rôles et fonctions des acteurs internes et externes à l’entreprise d’insertion
      • Savoir se présenter et présenter sa structure (clients, salariés en parcours et partenaires)
    • Tour de table – bilan de la journée

Jour 2

  • Matin
    • Accueil, rappel des objectifs de la journée
    • Missions de l’ETI #1 : organiser et gérer une production (de biens ou de services)
      • Mettre en place une organisation globale et chronologique du déroulement du chantier/service (définir les étapes successives, leur enchaînement et les moyens humains et matériels nécessaires, savoir établir un coût de revient, identifier les outils de gestions utiles au suivi de la production)
      • Mettre en place une démarche Qualité (Méthode des 5 M)
      • Repérer et faire appliquer les consignes et règles d’hygiène et de sécurité (la responsabilité de l’encadrement technique)
      • Rendre compte à sa hiérarchie de l’avancement et des difficultés rencontrées
    • Travaux en sous-groupe sur les différentes pratiques d’organisation et mise en commun
  • Après-midi
    • Missions de l’ETI #2 : encadrer et animer une équipe
      • Identifier les besoins en recrutement et éventuellement participer aux entretiens d’embauche des salarié·es en insertion en fonction de la constitution de l’équipe
      • Accueillir et intégrer de nouveaux/nouvelles salarié·es dans l’équipe
      • Animer, motiver et réguler une équipe de salarié·es en insertion
      • Etablir une relation d’autorité pour faire respecter les procédures et règles internes et externes à l’EI
      • Communiquer sur les objectifs de production collectifs et individuels
    • Travaux en sous-groupe sur les différentes pratiques d’encadrement et d’animation et mise en commun
    • Bilan intermédiaire

Jour 3

  • Matin
    • Accueil, rappel des objectifs de la journée
    • Missions de l’ETI #3 : se coordonner avec les professionnel·les en charge de l’accompagnement socio-professionnel
      • Fonctions du/de la chargé.e d’accompagnement, complémentarités avec l’ETI
      • Identifier les difficultés susceptibles de constituer des freins à la mise en situation de travail et au retour à l’emploi en situation de production
      • Echanger avec les professionnel·les en charge de l’accompagnement les informations utiles observées en situation de production et être en capacité de proposer des solutions
      • Participer aux instances de communication en interne (réunions, entretiens, bilans, etc.)
      • L’obligation de la discrétion professionnelle (déontologie, devoir de réserve)
    • Travaux en sous-groupe sur les différentes pratiques de coordination et mise en commun
  • Après-midi
    • Missions de l’ETI #4 : professionnaliser les salarié·es en insertion
      • Evaluer les besoins de formation ou d’activités formatrices, à partir des savoir-faire des personnes et de leur projet socioprofessionnel en collaboration avec les chargés d’accompagnement (méthodes, outils et instances utilisés)
      • Utiliser des outils d’évaluation (sur la base d’un référentiel d’activité ou non)
      • Animer une séance d’apprentissage (les différentes méthodes pédagogiques)
      • Evaluer un·e salarié·e sur l’acquisition de ses savoirs (compétences)
      • Construire un parcours de montée en compétences et de reconnaissance des acquis
    • Travaux en sous-groupe sur les différentes pratiques de formation et mise en commun
    • Clôture : tour de table, enquête de satisfaction et auto-évaluation

Moyens pédagogiques, techniques d’encadrement

La formation alternera des temps collectifs d’acquisition de savoir, des temps en sous-groupes de mise en application, des temps d’échange structurés avec des objectifs pédagogiques, et des mises en situation issues de l’expérience des stagiaires. Les stagiaires seront amené∙e∙s à produire leurs propres outils de travail (organigrammes, fiches de postes, etc.).
Séances de formation en salle équipée d’un vidéoprojecteur, d’un écran et d’un paperboard. Un dossier complet sera remis au stagiaire (en version papier ou par mail) : powerpoint, exercices, études de cas, exemples d’outils.

Suivi et évaluation

Il sera demandé aux stagiaires de signer une feuille d’émargement par demi-journée de formation. L’organisme de formation fournira à l’entreprise employeuse et/ou à l’OPCO concerné un certificat de réalisation par stagiaire.
Avant l’entrée en formation, il sera demandé aux stagiaires d’effectuer une auto-évaluation, afin d’adapter au mieux le niveau de la formation. Le même questionnaire leur sera présenté le dernier jour de la formation pour mesurer l’évolution de leurs compétences et connaissances, et ainsi évaluer, avec la validation du ou des formateurs, l’atteinte des objectifs de la formation.
Une attestation individuelle de formation ensuite remise à chaque stagiaire ayant suivi la totalité de la formation. Il sera également demandé aux stagiaires de répondre à deux enquêtes de satisfaction : à chaud le dernier jour de la formation, et à froid environ un mois et demi plus tard.

Animation

La formation sera animée par :

Séverine TRONTIN

Déléguée R2gionale de la fédération des EI Auvergne-Rhône-Alpes

Formation auprès de publics éloignés de l’emploi (10 ans)

Sessions 2024

Du 15 au 17 octobre 2024 (Région BFC)

  • Lieu : Dijon
  • Formatrice : Séverine Trontin
  • Statut : Les inscriptions sont ouvertes

Du 17 au 19 décembre 2024 (Région AuRA)

  • Lieu : Lyon
  • Formatrice : Séverine Trontin
  • Statut : Les inscriptions sont ouvertes

Du 28 au 30 mai 2024 (Région AuRA)

  • Lieu : Lyon
  • Formatrice : Séverine Trontin
  • Statut : Session terminée

Du 26 au 28 juin 2024 (Région AuRA)

  • Lieu : Clermont Ferrand (63)
  • Formatrice : Séverine Trontin
  • Statut : Session terminée
Retour en haut