Quand insertion rime avec féminisation

23 mars 2018

Vous êtes ici

2 recrues sur la chaîne de production

En dix mois, HUMANDO et RENAULT ont réussi leur pari : qualifier douze femmes au métier d’équipier autonome de production industrielle.


L’idée était ambitieuse et les freins nombreux. Convaincre ce public féminin venant à 55% des secteurs de l’aide à la personne, du tertiaire ou de restauration de l’évolution du secteur de l’industrie en matière de conditions d’hygiène, de sécurité et de propreté. Sourcer les candidates en mobilisant tous les prescripteurs du territoire grâce aux nombreux avantages de ce dispositif :
•    Ouverture large aux profils des candidates (maxi BAC),
•    Salariat à temps complet quel que soit l’âge dès la première heure de formation, 
•    Mobilité facilitée grâce à la mise à disposition des cars Renault. 

La formation réalisée au centre AFPI, organisme de formation de l’UIMM, a été pensée avec un bloc de 175h d’initiation à la culture industrielle avant l’entrée en production afin que les salariées aient suffisamment pris confiance en elles pour affronter un univers professionnel technique.


Cette action affirmative d’un groupe spécifiquement féminin est importante pour donner de la visibilité aux femmes au sein d’un milieu ouvrier industriel et permettre à d’autres futures candidates de s’autoriser à s’y investir également (prochain dispositif mi-mai 2018).


La fédération des entreprises d’insertion Normandie a pu appuyer son adhérent, HUMANDO, dans la recherche de co-financements de formation notamment auprès de la Délégation au Droit des Femmes.

 

© La fédération des entreprises d’insertion Normandie - Crédit photo HUMANDO