La France poursuit son implication dans le projet européen BWISE

29 août 2022

Vous êtes ici

Visuel article

Depuis un an et demi, la fédération travaille aux côtés de douze autres pays européens sur le projet européen B-WISE qui vise à cartographier les futurs besoins en compétences dans les entreprises sociales inclusives. Lors du premier semestre 2022, la fédération s’est appuyée sur six entreprises adhérentes pour réaliser la deuxième phase du projet.

Le projet B-WISE, un projet européen tourné vers les compétences de demain

Le projet B-WISE, porté par les partenaires européens de la fédération, Ensie et EASPD, a pour objectif d’identifier les besoins en compétences du secteur de l’inclusion pour que ce dernier puisse répondre aux enjeux de formation de l’économie de demain. La fédération, sensible depuis longtemps aux enjeux de compétences, a souhaité s’engager avec l’AFPA pour représenter la France dans ce projet. Depuis plusieurs mois, elle travaille avec douze de ses homologues européens pour dresser un panorama européen du secteur de l’inclusion et des compétences existantes.

La fédération pleinement mobilisée dans la deuxième phase du projet

Après avoir travaillé en 2021 sur un panorama des entreprises sociales inclusives, la fédération a affiné ce tableau pour décrire plus en détail la diversité des entreprises sociales inclusives françaises et le profil des personnes travaillant dans ces entreprises. Pour cela, la fédération a réalisé des entretiens avec des salariés occupant différentes fonctions : dirigeant, conseiller en insertion (CIP), encadrant technique et salariés en parcours insertion. Les entretiens permettront d’élaborer les personae des entreprises sociales inclusives, à savoir des personnages imaginaires représentant un groupe ou segment cible des entreprises d’insertion.

Ces entretiens ont été réalisés au sein de six entreprises sociales inclusives adhérentes :

Ces entretiens complètent les échanges réalisés en 2021 auprès de six autres entreprises inclusives. La fédération tient particulièrement à remercier les douze entreprises engagées dans le projet et leurs salariés.

Les conclusions issues de ces entretiens seront présentées par les treize pays européens impliqués dans le projet à Riga, les 27 et 28 octobre prochains.

En attendant, si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez vous rendre sur le site internet du projet.