Plusieurs entreprises sociales inclusives engagées aux côtés de la fédération dans le projet européen BWISE

03 novembre 2021

Vous êtes ici

Depuis plusieurs mois, la fédération travaille aux côtés de douze autres pays européens sur le projet européen BWISE qui vise à cartographier les futurs besoins en compétences dans les entreprises sociales inclusives. Ce mois-ci, la fédération a pu s’appuyer sur six entreprises adhérentes pour réaliser une nouvelle étape du projet : celle des entretiens avec les différentes parties prenantes pour cartographier les compétences déjà présentes dans le secteur.

Le projet BWISE, un projet européen tourné vers les compétences de demain

Le projet BWISE, porté par les partenaires européens de la fédération Ensie et EASPD, a pour objectif d’identifier les besoins en compétences du secteur de l’inclusion pour que ce dernier puisse répondre aux enjeux de formation de l’économie de demain. La fédération des entreprises d’insertion, sensible depuis longtemps aux enjeux de compétences, a souhaité s’engager, avec l’AFPA, pour représenter la France dans ce projet. Depuis plusieurs mois, elle travaille avec douze de ses homologues européens pour dresser un panorama européen du secteur de l’inclusion et des compétences existantes.

Des entretiens avec les salariés en parcours, les encadrants et les dirigeants pour cartographier les compétences

Pour dresser ce panorama, la fédération a pu compter sur la mobilisation et la disponibilité de ses adhérents pour réaliser une série d’entretiens dans leurs structures. Ainsi, dans chaque entreprise, le dirigeant, deux encadrants de la structure (des conseillers en insertion professionnelle, des encadrants techniques mais aussi des ingénieurs pédagogiques) et des salariés en parcours d’insertion ont répondu à des questionnaires visant à identifier et évaluer leurs compétences sur différents sujets et, notamment, celles liées au numérique.

Ces échanges ont déjà permis d’identifier un certain nombre de pistes de travail : un premier compte-rendu de ces échanges sera partagé dans la prochaine newsletter de la fédération avant de pouvoir capitaliser sur la vision européenne de ce projet.

En attendant, nous tenons adresser un remerciement spécial aux six entreprises impliquées dans ce projet et à tous leurs salariés :