Restauration et solidarité au Forum Jorge François !

01 septembre 2020

Vous êtes ici

Structure multi-facettes, le Forum Jorge François abrite, en son sein, un restaurant solidaire, conventionné entreprise d’insertion depuis 2018, qui propose également des services de restauration mobile. Martin Pourbaix, son directeur, revient pour nous sur les mesures et les initiatives qu’il a pris pour traverser ces premiers mois de crise, générée par le Covid-19.

Pouvez-vous nous présenter en quelques mots le Forum Jorge François ? Et plus particulièrement votre offre de restauration ?  

Le Forum Jorge François est un lieu culturel et social au cœur de Nice qui rassemble différentes infrastructures et activités Le forum possède un théâtre, une salle polyvalente, une friperie, une épicerie sociale… mais son activité principale est l’insertion des personnes en difficulté par la cuisine ! Notre restaurant d’insertion salarie et accompagne sept commis en parcours. Ouvert à tous, le public est généralement composé de personnes âgées, des habitués. La particularité du restaurant est que six repas pris permettent d’offrir un repas à une personne en difficulté, ciblée par l’une des cinq associations avec lesquelles nous collaborons. Nous sommes également partie prenante du projet Des étoiles & des femmes, initié par La Table de Cana, qui permet à des femmes en difficulté  de se former à un CAP cuisine et d’effectuer, dans ce cadre, une alternance dans des établissements d’excellence. Ces initiatives permettent à nos salariés en parcours d’insertion de se professionnaliser et de réunir les compétences nécessaires pour accéder à l’emploi durable.

Le secteur de la restauration a été l’un des secteurs les plus touchés par la crise, qu’en a-t-il été pour le Forum Jorge François ?

Lors de la période de confinement, notre activité de restauration comme les autres activités du forum, exceptée la distribution alimentaire via l’épicerie sociale, se sont totalement arrêtées et les salariés ont été en chômage partiel. Afin de maintenir le lien avec eux, nous avons alors rapidement mis place une visioconférence tous les dix jours. L’idée était de savoir comment ils allaient, c’était important pour eux comme pour nous. De plus, nous avons pris le temps de leur expliquer par E-mail pourquoi ils étaient en chômage partiel, ce que cela signifiait, et nous avons essayé de leur communiquer toutes les informations que nous avions, aussi évolutives étaient-elles…

Quelles mesures et initiatives avez-vous prises pour traverser cette crise, pour vos salariés et pour votre activité ?

Courant mai, nous avons pu reprendre partiellement notre activité, en participant à plusieurs initiatives. Nous avons ainsi eu l’opportunité de travailler avec une école privée qui avait besoin d’une prestation en restauration 4 jours par semaine pendant quelques semaines. Cela nous a permis de faire travailler des groupes de trois salariés en alternance tous les deux jours. Tous étaient très contents de revenir travailler. Pour accompagner cette reprise, nous leur avons évidemment expliqué comment réaliser les gestes barrières mais également pourquoi ils devaient travailler en alternance et, de manière plus générale, quels étaient nos nouveaux modes d’organisation pour travailler.

Au mois de juin, l’initiative des Repas Solidaires nous a également donné un certain souffle. Cette initiative, initiée par Utopreneurs, dont la fédération des entreprises d’insertion et l’UNEA sont les membres fondateurs, avait pour objectif la réouverture d’une dizaine de cuisines d’entreprises inclusives et la distribution de repas auprès de publics fragilisés par la crise, durant le confinement. Dans le cadre de cette initiative, soutenue financièrement par l’AG2R LA MONDIALE en région PACA, nous avons ainsi pu produire 350 repas par semaine et les distribuer auprès des publics de la Fondation de Nice, qui accueille temporairement des sans-abris dans le cadre de ses activités de la Halte de Nuit, et de l’association, les Synapses, qui effectue des maraudes bi-hebdomadaires. Notre collaboration avec la Fondation de Nice a d’ailleurs dépassé le cadre de l’initiative Repas Solidaires puisqu’aujourd’hui, ils souhaitent acheter les repas dont ils ont besoin auprès de notre restaurant, et ce, au moins jusqu’en décembre 2020. Ces types de partenariats sont une piste que je souhaite désormais poursuivre car ils permettent, notamment, une activité régulière et pérenne dans laquelle toutes les parties prenantes sont gagnantes.

Enfin, nous avons étroitement travaillé avec la DIRECCTE afin de permettre la prolongation des CDDI de nos salariés dont la fin était initialement prévue le 30 avril pour tous. Ainsi, nous avons pu obtenir des sorties différenciées en fonction de la capacité de chaque salarié à passer à la prochaine étape de son parcours.

Le Forum Jorge François a-t-il aujourd’hui retrouvé une activité normale ?  

Aujourd’hui, toujours pas. Depuis nos débuts il y a six ans, nous avons toujours maintenu une moyenne de 90 couverts par jour, aujourd’hui nous tournons autour d’une moyenne de 50 couverts… Nous sommes actuellement en pleine réflexion pour trouver de nouveaux relais de croissance pérennes.

En quelques mots, que vous a appris cette crise ?  

Que rien n’est acquis ! Même si on a une activité stable depuis des années, nous ne sommes pas à l’abri d’une baisse fulgurante. Cela m’a également appris qu’il est nécessaire de diversifier le plus possible son activité afin de pouvoir se reposer sur d’autres, en cas de problème avec l’une. Cette période m’a aussi permis de prendre du recul et de m’interroger sur les outils que j’avais à ma disposition pour avoir une vision globale du fonctionnement de l’organisation. Je me suis rendu compte qu’il y avait des axes d’amélioration à poursuivre. J’ai donc suivi une formation en management d’organisation ce qui m’a été très formateur. Enfin, je pense maintenant qu’il est important de prendre le temps de faire les tâches pour lesquelles nous n’avons jamais le temps. Pour ce faire, je m’aménage aujourd’hui une journée de télé travail par semaine. 

 

Retrouvez le Forum Jorge François sur leur site internet : www.forumjorgefrancois.fr