Bati Emploi, une entreprise coup de cœur !

22 décembre 2022

Vous êtes ici

Visuel article

Pour la première fois, le jury du prix JENi (Jeune entreprise d’insertion) a distingué une entreprise « coup de cœur ». Séduit par le projet entrepreneurial de l’entreprise, l’entrain de sa dirigeante, Stéphanie Saffer, et de son équipe, l’entreprise a en effet tout pour plaire !

Les bâtisseurs du cœur

Bati Emploi est une entreprise d’insertion du second-œuvre (placo, carrelage, dalles amovibles…), fondée en 1993 et installée à Montbéliard. En 2020, et alors que l’entreprise connait quelques difficultés, Stéphanie Saffer reprend sa direction. Cette jeune dirigeante de 41 ans a toujours eu le bâtiment comme passion : après un bref passage en cuisine (un peu forcé alors qu’à l’époque les métiers du bâtiment étaient peu accessibles aux femmes), elle se réoriente vers sa passion : le BTP. Elle monte peu à peu les échelons avant de monter sa propre entreprise. On lui propose alors de reprendre la direction de Bati Emploi.  En trois ans, elle sort l’entreprise de cette « mauvaise passe ». La clé selon Stéphanie : une équipe motivée et efficace qui est au cœur du projet de l’entreprise !

Fort de cet entrain collectif, l’entreprise emploie aujourd’hui 9 permanents et 26 personnes en insertion, que Stéphanie préfère appeler « talents ». Mais Bati Emploi ne compte pas s’arrêter sur cette relance : dans quelques jours (le 9 janvier exactement !), Bati Emploi ouvrira une nouvelle entité Bati Sanitaire, spécialisée dans les métiers de la plomberie (sanitaire, chauffage et climatisation).

Cette ouverture, comme tout le projet de l’entreprise, est mis au service des salariés et du territoire. En effet, constatant le fort besoin sur les métiers de la plomberie, Bati Emploi a ouvert cette nouvelle entreprise pour former les talents de demain.

Un rebond pour les talents

Pour Bati Emploi, l’insertion est au cœur de leur projet. Stéphanie explique avec étonnement qu’elle ne comprend pas l’emploi du terme « entreprise classique » pour parler des autres entreprises alors qu’elle voit surtout la dimension humaine de son entreprise, la volonté d’aider « ceux qui ont eu des accidents de parcours ». Pour cela, Bati Emploi s’appuie sur une recette qui marche : un double accompagnement, social et professionnel.

Côté pro, Bati Emploi est convaincu que c’est en mettant les salariés en condition réelle qu’ils progresseront et qu’ils se sentiront valorisés. Ainsi chez Bati Emploi, il n’est pas question de « mettre les talents dans les box ». Accompagnés par des encadrants professionnels, les salariés en insertion vont sur les chantiers (des particuliers, des professionnels, des collectivités territoriales) afin de découvrir ou d’améliorer leurs connaissances et leurs compétences.

 C’est selon Bati Emploi comme cela qu’ils progressent rapidement et qu’ils seront prêts à poursuivre leurs métiers ailleurs (pour les responsabiliser et les préparer, Bati Emploi les met en situation de responsabilité les deux derniers mois de leurs parcours).

Stéphanie Saffer est donc persuadée qu’il est « important d’avoir des structures comme la nôtre, comme les nôtres ». A ce titre, elle se confie avec émotion sur sa nomination comme « coup de cœur » au prix JENi. Elle voit encore la joie de ses permanents et des talents lors de la remise du prix. Véritable petit événement local, Bati Emploi a été félicité par la maire, la métropole et le député ! Pour remercier tout le monde, et dans l’esprit de Bati Emploi, elle prévoit un petit pot en janvier pour célébrer ce beau succès !