Territoires d’inclusion : cap sur la Roche-sur-Yon

30 août 2021

Vous êtes ici

Depuis mars 2021, la fédération des entreprises d’insertion et l’Afpa travaillent main dans la main sur le développement des « Territoires d’inclusion ». Ce projet vise à rassembler des entreprises sociales inclusives avec les acteurs de l’emploi, de la formation, de l’accompagnement socio-professionnel et de la vie associative locale. L’objectif, en créant ces Territoires d’inclusion partout en France, est de faciliter les coopérations et de développer les synergies entre ces différents acteurs, chacun agissant à son niveau pour l’inclusion des plus vulnérables.

Pour témoigner de la dynamique des Territoires d’inclusion, allons à la rencontre d’INSERIM, implanté sur le site Afpa de la Roche-sur-Yon depuis septembre 2020, avec Margaux BROUSSE, chargée de développement et projets pour INSERIM, Priscilla FORET, responsable de l’agence de la Roche-sur-Yon, et Gilles GOURRIEREC, directeur du centre Afpa de la Roche-sur-Yon.

Quelle est l’origine de votre collaboration ?

Margaux BROUSSE : Cette implantation a trouvé tout son sens à l’issu de notre premier travail en commun : les parcours du programme HOPE, adopté par notre ETTi depuis 2017.

Priscilla FORET :  Il nous est apparu pertinent de continuer à travailler ensemble et de profiter de la proximité géographique avec un organisme de formation pour perpétuer cette dynamique de continuité des parcours.

Gilles GOURRIEREC : La vocation des villages Afpa est de créer un lieu de convergence et de synergie sur des objectifs communs et complémentaires, pour répondre au mieux aux besoins de l’insertion socio-professionnelle. La réunification en un même lieu permet une réponse efficace à chacun des bénéficiaires que nous accompagnons sur leurs projets. 

Plus concrètement, quelles sont les synergies créées par la localisation sur un même site ?

M.B : Nous développons petit à petit une approche complète en passant par des réunions avec l’Afpa, notamment sur les questions suivantes : quels sont les métiers sur lesquels il existe des besoins en recrutement ? Et parallèlement : quelles formations sont disponibles ?

P.F : Les stagiaires formés par l’Afpa constituent un vivier de recrutement des plus intéressants par l’accompagnement et la formation qu’ils ont reçu. En étant sur place, nous pouvons réfléchir à des présentations de notre ETTi lors des démarrages de formation en lien avec nos métiers par exemple. De plus, les stagiaires peuvent facilement postuler chez nous, ils connaissent l’adresse ! 

G.G : Pour résumer, la proximité favorise la qualité et nous permet de répondre au plus vite aux besoins des stagiaires. L’accompagnement et le suivi sont donc optimisés. Si la crise sanitaire a malheureusement beaucoup impacté et freiné nos projets sur l’année passée, nous avons pour réelle volonté de travailler sur les collaborations possibles entre nos deux entités. L’idée globale est de générer un sas pour évaluer, pré-orienter et favoriser l’insertion en entreprise en revalorisant les métiers et leur découverte.

Quelles sont vos perspectives de co-développement à venir ?

G.G : Nous avons pour objectif de régulariser nos points de rencontre et d’échange pour réfléchir, avec tous les partenaires investis sur le site, à d’autres dispositifs en commun en faveur des bénéficiaires, et au service de la vie du village. La transformation de l’Afpa implique l’organisation de « Conseils de village » créés à cet effet. Le centre va pouvoir servir de lieu d’accueil, de présentation et de mise en place de parcours découvertes, avec pourquoi pas des immersions en entreprise.

P.F : La transformation du centre en « Village » favorise des opportunités de lien entre les entités. A titre d’exemple, la formation en ferronnerie a proposé de produire les panneaux signalétiques de notre enseigne pour optimiser la visibilité d’INSERIM sur le site.

M.B : Pour INSERIM, l’aventure avec l’Afpa va sans doute s’essaimer. Nous travaillons ensemble à d’éventuelles implantations sur les sites de Rennes et Angers, permettant ainsi de continuer cette démarche de co-construction au service des personnes vulnérables. Il y a de belles pistes de travail à explorer, notamment sur la communication interne et externe ainsi que l’organisation d’évènements en commun.

 

Envie d’en savoir plus sur Territoires d’inclusion ?

Consultez la plaquette de présentation

Envie de rejoindre la dynamique Territoires d’inclusion ?

Contactez Laure Souron, chef de projet : l.souron@lesetreprisesdinsertion.org

 

Pour en savoir plus sur INSERIM : 

INSERIM est une Entreprise de Travail Temporaire d’Insertion (ETTi), créée en 1994, qui fait se rencontrer des entreprises qui ont besoin de compétences et des publics éloignés de l’emploi. Aux côtés des intérimaires pour leur offrir des perspectives professionnelles comme pour les accompagner sur le plan social, INSERIM est également un partenaire privilégié pour les entreprises privées et les institutions publiques qui recherchent des collaborateurs fiables et opérationnels. De plus, INSERIM inscrit son action dans un partenariat avec des acteurs économiques et publics locaux qui agissent aux côtés de la structure pour concrétiser les projets des intérimaires et pour résoudre les freins à l’emploi.
 
Contact : Margaux BROUSSE : margaux.BROUSSE@inserim.fr