Regain Eco-plast : quand le verre devient béton

17 septembre 2018

Vous êtes ici

L’entreprise Regain Eco-plast, située à Fourchambault dans la Nièvre, est spécialisée dans le démantèlement des D3E (Déchets d’équipements électriques et électroniques). Après une période de recherche et développement débutée en 2016, la société fabrique des blocs béton à base de verre issu du traitement des téléviseurs à tube cathodique. Inscrit dans une démarche d’économie circulaire et écologique, ce mode de production du béton permet, d’une part, d’éviter l’enfouissement du verre et, d’autre part, de remplacer une partie du sable, dont la pénurie est annoncée.

 

Tubes à Rayon CathodiqueDans la plupart des foyers, les écrans de télévision plats (LCD ET Plasma) ont remplacé les écrans à tube cathodique, pour lesquels il a fallu organiser le recyclage en masse. Ces tubes sont constitués d’une dalle en verre contenant du baryum et d’un cône avec du verre au plomb dont la teneur s’élève de 20 à 25 % selon le fabricant. Alors que le verre est difficile à recycler, trouver une alternative à son enfouissement est un réel enjeu. Depuis longtemps, les Hollandais fabriquaient des blocs béton, composés du verre issu des tubes à rayon cathodique et commercialisés en France. Fin 2017, la réglementation se durcit en Hollande, puis dans l’ensemble de l’Europe, début 2018. L’incorporation du verre au plomb dans la production du béton est interdite, car il est source de risque pour l’environnement et la santé. Dès lors, l’option prise par Regain Eco-plast, en 2016, de développer la séparation du verre de dalle de la partie conique et ainsi de recycler uniquement le verre au baryum répond à la nouvelle réglementation. Après son broyage, celui-ci sera alors utilisé comme granulat, se substituant au sable dans le béton.

 

Hervé Gauvin, directeur du site, explique qu’il a fallu huit mois de recherche et développement pour trouver la bonne formulation afin d’obtenir les mêmes caractéristiques qualitatives que le béton classique. En 2017, l’entreprise investit dans différentes machines de broyage, de criblage, des tapis et s’associe avec un fabricant de béton pour lancer la production des blocs. En forme de « legos » de construction, ces blocs ont l’avantage d’être très faciles à poser puisqu’ils s’emboîtent sans matière de fixation et sont complètement modulables. Ceux visibles sur l’image font 1,60mx0,80mx0,80m et pèse 2,4 tonnes. L’entreprise peut utiliser différents moules pour répondre aux besoins des clients. Les gros blocs de béton pavent la cour de l’entreprise et permettent de former des aires de stockage amovibles. Pour cette nouvelle activité, six postes en insertion ont été créés sur les 29 équivalents temps plein d’insertion  que compte l’entreprise. À ce jour, l’entreprise attend que la nouvelle réglementation confirme la possibilité d’utiliser du verre au baryum avant de développer la commercialisation de ces blocs.

 

Pour plus d’informations : regain-ecoplast.fr

 

Portrait réalisé par la fédération des entreprises d’insertion Bourgogne-Franche-Comté