Anniversaire du Pacte ETTi - Une mobilisation forte pour le travail temporaire inclusif !

2021

Vous êtes ici

Hier, la fédération des entreprises d’insertion a fait un point d’étape de la mise en œuvre du Pacte d’engagements pour développer le travail temporaire inclusif. Cet anniversaire, associé à un fort travail de plaidoyer de la fédération dans le cadre de la loi inclusion, a permis de stabiliser une notion centrale pour le secteur : la définition de la triple exclusivité.

 

Une présence importante pour saluer la qualité du travail des ETTi

Avec plus de 200 participants à cet anniversaire organisé en ligne, l’intérêt pour le modèle de l’ETTi s’est encore une fois confirmé. De nombreux partenaires du secteur, notamment étatiques avec une présence importante des unités départementales et des Di(r)eccte, ont répondu présents à cet événement. La ministre déléguée à l’Insertion, Brigitte KLINKERT, a rappelé la pertinence et la qualité du travail opéré par le secteur : « Le climat de confiance constructif que nous avons réussi à mettre en place, et qui s’est traduit notamment par le plan de soutien et de relance et un budget en nette hausse, est pour moi le meilleur signe de la pertinence et de l’efficacité de l’IAE ».

Les ETTi, invitées à témoigner ont en ce sens réaffirmé leur pleine mobilisation pour accompagner toujours plus de personnes fragiles vers l’emploi durable en mobilisant en particulier très fortement la formation, élément indispensable qui nécessitera un soutien accru du PIC IAE compte tenu de la hausse du nombre d’intérimaires en insertion. Luc DE GARDELLE, président de la fédération des entreprises d’insertion, s’est fait leur porte-voix : « C’est ensemble, dans les territoires, que nous allons pouvoir continuer à développer, à créer de nouvelles formes de collaboration pour que le « gâteau » continue à grossir, et pour que la part réservée aux plus fragiles soit de plus en plus large ». 

Car l’objectif est bien là : développer des parcours de qualité pour favoriser un retour toujours plus important et durable. C’est dans cette dynamique que de nombreuses actions sont menées par la fédération et les ETTi adhérentes : diversification d’activité, professionnalisation, labellisation RSEi, … Dans le cadre de l’appel à projets FDI relance, ce sont alors plus de 150 projets portés par les ETTi qui ont été retenus pour permettre la création de 7 000 emplois. 

Cette ambition quantitative a comme nécessaire pendant, la qualité. Les ETTi ont déjà fait la preuve de leur efficacité avec un taux de retour à l’emploi de près de 69 %. Le haut-commissaire à l’emploi et à l’engagement des entreprises, Thibaut GUILLUY, ne s’y est pas trompé en inscrivant les ETTi comme des agences de recrutement des PME : « Les ETTi sont de véritables ponts et des traits d’union avec le monde économique de leur territoire ; elles permettent notamment, grâce à la mise à disposition qui est particulièrement adaptée, des fins de parcours efficaces ».

 

Un travail de fond autour de la triple exclusivité

Pour continuer à soutenir les ETTi dans le développement de parcours de qualité, la fédération des entreprises d’insertion s’est pleinement saisie de la loi inclusion pour clarifier la pierre angulaire du modèle : la triple exclusivité.

La nouvelle définition précise l’exclusivité de public, qui sera désormais cadrée et soutenue par la mise en place de la prescription des parcours, et l’exclusivité de moyens qui établit désormais plus clairement que l’intégralité des moyens, tant humains que matériels, sont dédiés à l’ETTi. Cette exigence fait la spécificité de l’ETTi dont la finalité unique est de faciliter l’accès ou le retour à l’emploi de personnes en difficulté.

C’est en ce sens que la définition portée par la fédération a reçu le soutien plein et entier du Prism’Emploi et a été reprise par l’État. Dans ce cadre, une notice de triple exclusivité, signée par les trois parties, va être diffusée ; elle s’accompagnera d’un programme d’accompagnement au respect de la triple exclusivité porté par les délégations régionales de la fédération pour qu’au 1er janvier 2022, toutes les ETTi de France soient en conformité avec ce principe.

 

Pour information : 

En avant-première, vous trouverez la confirmation officielle du maintien des 0,3% pour la formation des ETTi, dans la lettre d’Elisabeth BORNE, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, que vous trouverez ci-dessous.