25 novembre : prenons 25 secondes pour agir contre les violences faites aux femmes

25 novembre 2020

Vous êtes ici

Le 25 novembre est la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Dans le cadre de cette journée, le gouvernement propose à tout le monde, entreprises, associations, citoyens, etc. de s’engager en prenant 25 secondes pour diffuser au maximum, sur tous les réseaux sociaux notamment, les quatre outils à destination des victimes et témoins de violences faites aux femmes.

Aussi, la fédération, à son tour, vous invite tous à relayer le message suivant :

« En ce 25 novembre, journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, prenons 25 secondes pour rappeler les outils à destination des victimes et témoins de violences faites aux femmes : le 3919, numéro d’aide et d’écoute anonyme et gratuit ; ArretonsLesViolences.gouv.fr pour un signalement en ligne ; et en cas d’urgence, le 17 police secours ou le 114 par SMS. Face aux violences faites aux femmes, qui augmentent pendant le confinement, réagir peut tout changer. »

La persistance des violences sexistes et sexuelles, dont les femmes continuent d’être encore aujourd’hui trop massivement victimes, est intolérable dans un État de droit. Toutes les femmes sont touchées quel que soit leur âge, leur catégorie socio-professionnelle ou leur origine. En 2019, une femme est morte tous les deux jours et demi sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint. Depuis le début de l’année 2020, 83 femmes sont mortes assassinées dans ces conditions. Depuis l’apparition de la COVID-19, les données et les rapports montrent que tous les types de violences contre les femmes et les filles, et surtout la violence domestique, se sont accrus.

Mobilisons-nous tous ensemble en diffusant au maximum aujourd’hui les outils à disposition des victimes et témoins pour lutter contre ces violences.

Téléchargez le kit de communication disponible sur le site du ministère de l’Égalité entre les femmes et les hommes, de la Diversité et de l’Égalité des chances.