Feuille de route économie circulaire : une nouvelle boucle pour l'insertion !

27 avril 2018

Vous êtes ici

Edouard Philippe et Brune Poirson ont présenté, le 23 avril, la feuille de route du gouvernement pour l’économie circulaire, depuis une usine du groupe SEB en Mayenne. Cette présentation a été suivie d’un déjeuner à Matignon avec les principaux contributeurs aux travaux préparatoires. 50 mesures déclinent cette feuille de route. La fédération était présente et salue dans l’ensemble un plan ambitieux.
 
Après plus de 6 mois de travaux en ateliers et groupes de travail, pour lesquels la fédération s’est fortement mobilisée, le gouvernement a rendu sa copie. Les 50 mesures de la feuille de route sont à même d’accélérer la transition écologique et d’amplifier le développement des entreprises d’insertion, et plus largement de l’économie sociale et solidaire, engagées de longue date dans l’économie circulaire. Elles s’appuient sur 4 leviers :
  • Mieux produire
  • Mieux consommer
  • Mieux gérer nos déchets
  • Mobiliser tous les acteurs

Accélérer l’innovation et le développement des activités de recyclage et de réemploi

Plusieurs mesures retenues vont amplifier le recyclage et le réemploi, et reprennent des contributions que la fédération a portées :
  • « Réduire le taux de TVA à 5,5% pour la prévention, la collecte séparée, le tri, la valorisation matière des déchets »
  • « Mobiliser des financements spécifiques pour l’innovation, dans le cadre notamment du fonds déchets de l’ADEME qui sera transformé en un fonds « économie circulaire » 
  • « Simplifier d’ici juillet 2018 la nomenclature des installations classée relative, notamment pour la méthanisation, le compostage, le tri-transit-regroupement de déchets, les biodéchets et les déchets verts »
  • « Fixer des objectifs de réemploi, de réutilisation et de réparation aux filières REP »
  • « Faire de la commande publique et du dispositif « Administration exemplaire » un levier pour déployer l’économie circulaire »
  • « Faciliter le déploiement du tri à la source des biodéchets par les collectivités »
  • « Revoir le fonctionnement de la gestion des déchets du bâtiment »
  • « Permettre aux filières REP de sécuriser les investissements des filières industrielles du recyclage et des producteurs de produits recyclés »

Former les salariés et s’appuyer sur l’insertion comme vivier d’emplois et de compétences

La fédération portait une attention particulière à ce que l’emploi et l’économie sociale et solidaire soient au cœur de cette feuille de route. Plusieurs mesures vont dans ce sens :
  • « Adapter à partir de 2019 les compétences professionnelles pour mieux produire au niveau national et dans les territoires », notamment « créer des certifications ou des blocs de compétences reconnaissant les compétences contribuant à l’économie circulaire afin de valoriser ces emplois » et « accompagner les entreprises, dont les acteurs de l’ESS, dans l’évolution de leurs métiers ».
  • Dans la mesure 8 : « Fixer des taux d’emplois d’insertion vis-à-vis des opérateurs de collecte ou de traitement des déchets avec lesquels les éco-organismes contractent ou investissent »
La fédération aurait souhaité que l’emploi soit mieux pris en compte au côté de l’environnement, notamment dans les études d’impact et les prises de décision liées à des projets d’économie circulaire, trop souvent guidés par une logique d’abord économique.
 
 
Néanmoins, dans l’ensemble, l’ambition affichée est au rendez-vous. La feuille de route gouvernementale est le début d’une nouvelle étape, que les entreprises d’insertion vont accompagner dans les mois à venir, tant par le développement de leurs activités de recyclage et de réemploi, que par l’amplification de leurs actions d’accompagnement et de formation des salariés en parcours d’insertion sur les métiers de l’économie circulaire.
 
Edouard Philippe et Brune Poirson remercient les contributeurs à la feuille de route économie circulaire
 
Consulter l’intégralité des 50 mesures de la feuille de route sur le site du Ministère de la Transition écologique et solidaire.