Territoires d’inclusion : direction Stains en Ile-de-France avec Humando Compétences !

02 novembre 2021

Vous êtes ici

Depuis plus de sept mois, la fédération des entreprises d’insertion et l’Afpa travaillent collaborativement au développement de « Territoires d’inclusion ». Ce projet, en lien avec la transformation des Villages Afpa, vise à favoriser la création de tiers-lieux de l’insertion professionnelle et de l’inclusion sociale par un rassemblement des acteurs de la formation, de l’IAE, de l’entrepreneuriat et de l’émancipation citoyenne dans un même lieu.

Après avoir recueilli le témoignage d’INSERIM sur le site de La Roche-Sur-Yon, allons à la rencontre d’Humando Compétences, implanté sur le village Afpa de Stains, entre autres en Ile-de-France. Nous avons pu échanger avec Raphaëlle Thirion, directrice opérationnelle d’Humando Compétences, et Pascal Klingler, directeur du centre Afpa de Stains.

 

Comment est né le partenariat ? Qu’est-ce qui vous a donné envie de travailler ensemble ?

Pascal Klingler : Ce partenariat a vu le jour avant mon arrivée et ma prise de poste sur le centre Stains. En effet, depuis 2019, l’Afpa s’est ouverte sur l’extérieur à travers le concept de village, qui consiste à se dire que les centres peuvent s’ouvrir à d’autres partenaires de façon à renforcer collectivement la capacité d’innovation et d’accompagnement en amont ou en aval des bénéficiaires. C’est ce qui s’est produit avec Humando : pas de concurrence mais de la complémentarité.

Raphaëlle Thirion : L’AFPA est un partenaire privilégié, et nous nous sommes associés il y a deux ans, dans le cadre de consortiums autour de projets (PIC) afin d’accompagner des populations très éloignées de l’emploi comme les réfugiés et les résidents des quartiers prioritaires de la ville de l’Est du 93. L’installation en proximité, en village AFPA s’est tout de suite imposée logiquement, pour mettre en synergie l’expertise de formation du centre et l’expertise accompagnement et emploi d’Humando. Depuis lors, notre objectif est de demander à des acteurs externes de travailler ensemble pour développer des dispositifs innovants sur les territoires permettant de mobiliser, former et mettre à l’emploi les personnes qui en sont éloignées.

 

Quels sont les points forts de ce partenariat ?

R.T : L’avantage premier est la « proximité », tant avec les équipes administratives, qu’avec les équipes pédagogiques qu’avec les bénéficiaires. Il s’agit d’un avantage immense : les échanges sont fluides, rapides. Le mail n’est pas forcément le canal privilégié : nous nous parlons, nous nous croisons. Cela renforce les liens et l’unité de l’équipe. Cela permet d’adresser rapidement collectivement des sujets comme les démarches administratives, des questions de discipline des publics, et de créer du lien lors des formations.

Le programme « réfugiés » dans le cadre du PIC Intégration professionnelle des réfugiés « LOTUS » que nous avons mis en place à Stains fonctionne vraiment bien (60 CDPI en français - langues étrangères réalisés sur site). Il est important de mettre en valeur la dynamique d’ensemble de ce village, qui est très appréciable et de cette démarche découle un très bon suivi des bénéficiaires.

P.K : Le site est convivial et bien équipé, offrant des espaces de travail individuel et collectif propice à l’échange. La proximité liée à l’écosystème du Village favorise les moments d’échanges, dans les temps formels et informels ce qui fluidifient grandement nos capacités de travail. Pour 2022, nous engageons un programme important de réhabilitation de quatre bâtiments avec la création d’un espace de co-working et co-learning qui ouvrira sans nul doute de nouvelles synergies partenariales au niveau du territoire.

 

Quelles sont les perspectives d’avenir pour ce partenariat sur le site ou ailleurs ?

R.T : Nous avons un comité de pilotage une fois par mois afin d’échanger régulièrement sur les sujets qui nous sont communs, en associant les cinq autres partenaires du projet, et optimiser la démarche de travail collaboratif. Nous allons entretenir ces rencontres afin de réfléchir ensemble aux perspectives d’évolution de notre partenariat et faire évoluer ensemble le projet. Notre projet propose des parcours longs de mobilisation-formation-intégration dans l’emploi. Maintenir la cohésion, évoluer collectivement est une clef de succès du dispositif.

P.K : Nous pourrions aller plus loin sur les métiers en tension et dans la perspective des grands événements qui impacteront la Seine-Saint-Denis (Coupe du Monde de Rugby 2023 et JO 2024). Les entreprises ont des besoins immédiats où parfois les bénéficiaires ne sont pas encore formés : nous pourrions travailler sur la délégation de personnel. Nous avons une capacité à former sur des modèles courts, qui pourraient répondre à ses problématiques. Nous pourrions explorer ses opportunités pour perfectionner nos propositions, explorer d’autres champs de partenariats et d’innovation pour permettre aux entreprises de trouver leurs ressources humaines rapidement et, dans un même sens, répondre rapidement aux besoins économiques immédiats des bénéficiaires.

 

Données clés

Date d’arrivée : Début des travaux en septembre 2019, installation sur site en décembre 2019

Surface occupée : 100m² sur le site comprenant :

1 open space de 6 personnes

1 bureau

1 salle de reunion

2 pods (salle de reunion 1 à1)

1 grand placard pour les équipements de sécurité

2 toilettes

1 kitchenette

Le bonus : l’accès à un potager avec arbres fruitiers, pour le plus grand bonheur de tous.

 

Envie d’en savoir plus sur Territoires d’inclusion ?

Consultez la plaquette de présentation

 

Envie de rejoindre la dynamique Territoires d’inclusion ?

Contactez Laure Souron, chargée de projet : 

Pour en savoir plus sur HUMANDO

Accompagner jour après jour les personnes les plus éloignées de l’emploi dans leur projet professionnel.

Un Job pour tous !

Les valeurs d’HUMANDO résident dans un indéfectible désir de rendre les choses plus justes, de combattre l’inégalité du CV ou encore la fatalité de l’exclusion pour ceux qui ne travaillent pas.