#UEED2020 : la fédération y était et vous ?

31 août 2020

Vous êtes ici

Les 27 et 28 aout derniers, le collectif #NousSommesDemain dont la fédération fait partie, organisait les Universités d’été de l’économie de demain, à la Cité internationale Universitaire de Paris. Cette seconde édition a fait la part belle aux entreprises d’insertion et à l’inclusion en général. Retour sur quelques moments clés.

Une présence forte de la fédération tant sur le stand que dans les ateliers

Les équipes du siège et d’Ile-de-France se sont mobilisées pour accueillir, sur le stand de la fédération, les visiteurs. Créateurs d’entreprises sociales et solidaires ou au contraire entrepreneurs confirmés, cabinet conseil et institutionnels, tous ceux qui se sont arrêtés, ont prêté une oreille attentive à la présentation du label RSEi et aux enjeux qu’il porte. En résonnance avec la volonté des UEED 2020 de faire progresser les entrepreneurs sur des axes concrets de la transition écologique et sociale, le label RSEi a trouvé un écho favorable par son ouverture à toutes les entreprises sans distinction et sa labellisation sécurisée et transparente par l’AFNOR.  

Des chefs d’entreprises de la fédération présents sur plusieurs tables rondes pour porter haut les couleurs de l’IAE

Pascale Ghio, directrice générale de Nouvelle Attitude, a animé le premier atelier des UEED. Ce dernier, destiné aux entreprises traditionnelles, a permis de promouvoir la place de l’inclusion dans le fonctionnement de l’entreprise.

Luc de Gardelle, président de la fédération des entreprises d’insertion, est intervenu lors de la table ronde dédiée à la relocalisation sociale d’activité. Il a mis en avant les transformations réalisées dans son groupe Altair pour faire face à la crise. Les ingrédients de cette réussite ? Un rebond facilité par l’agilité de son entreprise, grâce à un ancrage territorial fort et un réseau de partenaires solides, qui lui ont permis de répondre à de nombreuses demandes dans un délai très court.

Aux côtés d’autres chefs d’entreprises, Laurent Laïk, directeur du groupe La Varappe, a quant à lui participé à la plénière organisée sur les filières à impact : le textile, l’alimentation durable, la santé et l’économie circulaire. Les questions d’impact face à la crise du Covid-19, d’innovation sociale, de relocalisation de l’économie et de fiscalité sociale et environnementale ont ainsi rythmé les échanges. Ce temps s’est achevé par l’intervention d’Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée à l’Industrie, qui a réaffirmé son soutien à ces thématiques.

Les achats inclusifs, autre thématique au cœur des débats

Les achats responsables étaient également à l’honneur aux UEED 2020, avec un atelier où deux grands sujets ont été discutés. Le premier a permis de souligner l’importance du sourcing à travers, par exemple, la réalisation d’une cartographie des fournisseurs. Le second est revenu sur l’importance de la relation de confiance entre l’acheteur et le fournisseur, à travers, par exemple, la co-construction d’un cahier des charges dans le cadre d’un appel d’offre. La labellisation a également été mise en avant comme un des outils permettant à l’acheteur d’avoir une visibilité sur les bonnes pratiques du fournisseur. Cet atelier a suscité de nombreuses questions émises essentiellement par des entreprises classiques qui formulaient la volonté de développer leur politique d’achats responsables.

A l’année prochaine pour la 3ème édition !

Voir les replays de  l’événement :