Avec le livre « L’insertion en Méditerranée, d’une rive à l’autre», prenez le large dès le 16 novembre !

30 octobre 2017

Vous êtes ici

« II me semble que la misère serait moins pénible au soleil »

Qui n’a jamais entendu ce refrain de Charles Aznavour, qui cherche à associer Sud et bien vivre ? Évidemment la réalité est bien différente : la pauvreté se conjugue souvent à l’exclusion, tout particulièrement en Méditerranée. Heureusement la réalité est aussi encourageante, puisque les initiatives pour l’inclusion sociale y sont riches et nombreuses.

C’est ce voyage d’espérance que nous vous proposons ici, avec le repérage de modèles et d’actions émergentes d’insertion par le travail dans onze pays méditerranéens. Dans les pays de l’Union européenne, les entreprises sociales sont souvent reconnues, inscrites dans un cadre réglementaire et régulièrement analysées. Dans les pays de la rive Sud et Est de la Méditerranée, le manque de données publiques et d’études ne permettait pas jusqu’à présent d’apprécier la réalité des actions et des innovations en faveur des plus fragiles.

En s’appuyant sur les monographies de onze pays - la France, l’Italie, la Slovénie, la Grèce, la Turquie, le Liban, l’Égypte, la Tunisie, le Maroc, le Portugal et l’Espagne -, la fédération des entreprises d’insertion vous invite à un périple inspirant et prospectif.

Des représentants méditerranéens du Liban, de la Tunisie, de l’Espagne, du Maroc ou encore de la Grèce seront présents au congrès pour partager leurs expériences, leurs projets mais aussi leur vision de l’insertion des plus vulnérables. Avec cette première étude du genre sur l’insertion par le travail en Méditerranée des collaborations s’ouvriront sans nul doute entre les entrepreneurs et les réseaux de la région.

Le livre « L’insertion en Méditerranée, d’une rive à l’autre » édité par la maison d’édition Rue de l’Echiquier sera disponible auprès de la fédération à partir du 16 novembre et sur le site internet de Rue de l’échiquier.