Réélection de Luc de Gardelle : un président motivé pour une fédération ambitieuse !

2021

Vous êtes ici

Président depuis quatre ans, Luc de Gardelle dirige le groupe Altaïr, qui exerce ses activités dans plusieurs domaines comme le maraichage biologique, la logistique et le textile, dont le siège est situé à Oberhoffen sur Moder dans le Bas-Rhin. Réélu pour trois ans, le président pourra s’appuyer sur un Bureau fédéral composé autant d’anciens et de nouveaux élus, signe de stabilité et de dynamisme au sein de la fédération.  

Après un bilan très riche lors de son premier mandat - déploiement du pacte d’ambition de l’IAE, formalisation du plan de soutien au secteur avec la mise en place de deux fonds de développement de l’inclusion exceptionnels en 2020 et en 2021, signature d’un pacte au développement des parcours en ETTi, certification qualité des organisations professionnelles de l’ensemble de la fédération (Quali’OP)… – le second mandat s’annonce tout aussi dense. Ainsi, Luc de Gardelle a présenté une feuille de route ambitieuse pour les trois années à venir devant les 400 personnes présentes au Congrès de la fédération.

Souhaitant faire toujours plus et mieux pour l’inclusion des salariés en parcours, thème du onzième congrès de la fédération, Luc de Gardelle a déclaré : « Avec cette mobilisation et cette énergie, il n’y a plus aucun doute, en choisissant l’humain, nous construisons le monde que nous voulons pour demain ». Pour cela, divers chantiers, tant en interne qu’en externe, sont inscrits à l’ordre du jour des instances fédérales pour les mois à venir : continuer à enrichir la qualité et la richesse du projet social des entreprises, travailler avec l’Etat à de nouvelles formes de pilotage et de financement et optimiser le fonctionnement de la fédération.

A court terme, différentes briques sont déjà posées avec notamment la préparation des élections présidentielles et législatives pour faire de l’inclusion une thématique centrale de ces prochaines échéances.