Retour sur la journée paysage du 30 septembre sur la création et l’entretien des jardins face au changement climatique

04 octobre 2022

Vous êtes ici

Le 30 septembre dernier la fédération des entreprises d’insertion a organisé une journée pour les entreprises d’insertion de la filière paysage, autour des enjeux de l’entretien et de la conception des jardins à l’heure du changement climatique.

Sècheresse, floraisons précoces, chutes des feuilles tardives, augmentation du ruissellement au printemps et à l’automne, ces manifestations du changement climatique, impactent au quotidien les entreprises du paysage, en les amenant à repenser la façon, dont elles appréhendent leurs interventions. Quelle palette végétale utiliser ? Comment entretenir et aménager les jardins face à ces nouveaux enjeux ? Comment convaincre les clients ? Comment générer une nouvelle valeur ajoutée ? Quel impact sur le travail des salariés en parcours d’insertion ? Quels nouveaux métiers créer et quelles compétences développer ? 

Ces questions, les chefs d’entreprises, responsables d’exploitation, chefs de chantiers, encadrants techniques d’entreprises d’insertion du paysage, présents ont pu les aborder en détail dans le cadre de la journée nationale organisée le 30 septembre dernier par la fédération des entreprises d’insertion. 

L’objectif de cette journée était de permettre aux entreprises de la filière de réfléchir à l’évolution et aux mutations de leurs activités et de leurs métiers, afin de construire de nouvelles solutions et de nouvelles compétences pour créer des emplois pour les personnes les plus vulnérables.

Lors de la matinée, les participants ont pu bénéficier de l’expertise du jardinier et paysagiste Gilles Clément sur sa vision de la création, de l’aménagement et de l’entretien des jardins face au changement climatique. Depuis plus de 40 ans, Gilles Clément, s’intéresse au rôle du jardinier, face aux enjeux du réchauffement climatique. En dehors de son activité de créateur de parcs, jardins, espaces publics et privés, il poursuit des travaux théoriques et pratiques. Au travers des concepts du « Jardin en mouvement », du « Jardin planétaire » et du « Tiers-paysage ». Les échanges  ont été riches d’enseignements pour les entreprises présentes, les invitant à repenser notre façon d’appréhender la conception et l’entretien des jardins.

L’après-midi, les participants se sont répartis dans plusieurs ateliers afin de réfléchir collectivement au développement de solutions opérationnelles, déployables dans les entreprises d’insertion.