Le secteur de la propreté se mobilise !

01 juillet 2020

Vous êtes ici

La crise du Covid-19 a impacté de nombreux secteurs, la propreté n’est pas en reste. Souvent peu considérés avant la crise, les métiers de ces secteurs ont été en première ligne, pendant le confinement pour garantir la sécurité de tous. Aujourd’hui, les entreprises d’insertion de la filière se mobilisent pour revaloriser leurs métiers et promouvoir la qualité de leurs solutions.

Dans la confusion générale qui a régné dans les premiers jours du confinement, les 120 entreprises d’insertion du secteur de la propreté, se sont rapidement organisées. Elles ont mis en place des solutions de nettoyage et d’hygiène, nécessaires au maintien des services essentiels, puis à la reprise progressive des entreprises, sur les territoires. A l’image de Clair et Net (découvrez le portrait ICI), leur quotidien a été marqué par : 

  • la mise en place des protocoles d’intervention spécifiques édités par les autorités sanitaires et la Fédération des Entreprises de la Propreté, 
  • l’adaptation aux nouvelles exigences de leurs clients, 
  • la mise en place de formations aux techniques de la décontamination et de la désinfection. 

Au-delà, de ces questions, la protection des salariés a été au cœur des préoccupations, l’enjeu étant de garantir des conditions d’interventions en toute sécurité.

Au travers de cette crise et de cette forte implication des entreprises d’insertion de la propreté, le regard des donneurs d’ordre et de la population a changé. Souvent invisibles et mal considérés avant la crise, les métiers de la propreté sont apparus comme un rouage essentiel de notre société, garant sur les territoires d’une reprise d’activité en sécurité. 

Aujourd’hui, parce que « le monde d’après » peut parfois ressembler au « monde d’avant », les entreprises d’insertion s’engagent collectivement pour que ce regard ne retombe pas. Pour cela, elles valorisent leurs métiers, promeuvent les compétences de leurs salariés et le professionnalisme de leurs offres, pour garantir aux personnes les plus vulnérables des parcours de qualités favorables à leur insertion professionnelle.